revue lisières revue des arts contemporains

peinture
Pierre Buraglio

Pierre Buraglio évoque son engagement politique, son parcours, ses projets, voire ses déceptions avec une étonnante équanimité. Le refus du spectaculaire que manifeste son œuvre trouve son équivalent dans un propos sobre et retenu, non dépourvu d'humour.

Pierre Buraglio

  • SOMMAIRE DU NUMÉRO 6

  • Le refus du grandiloquent,
  • Préface de Laurent Brunet
  • Entretien avec Pierre Buraglio
  • Reproductions
  • Parcours bioraphique
  • THÈMES

  • L'engagement politique
  • Le « non-effet »
  • L'art sacré
  • Le travail tri-dimensionnel
  • Peinture et Jazz
Pierre Buraglio

L'idée majeure, c'est que rien ne dispense du faire, de la fabrication. C'était l'idée de Braque : « L'art doit tuer l'idée ». Cela veut dire que rien ne remplace l'expérience de la peinture, du dessin. Il n'y a pas d'équivalent sur le plan conceptuel, ni dans l'ordre du discours : cela doit être fait.

Extrait de l'entretien avec Pierre Buraglio
Le 12 novembre 1999 à Istres

Pierre Buraglio
commander ce numéro